l'économie - les services






vaches

champ de maïs

agriculture champ d'asperges

champ de tabac

les étangs communaux

les étangs communaux



L'AGRICULTURE

Depuis les années 80, l'agriculture sur la commune a subi de multiples mutations et changements. Le modèle polyculture-élevage avec dominante tabac-lait a pratiquement disparu. Les principales raisons de cette évolution sont essentiellement la diminution de la main-d'œuvre, la difficulté d'agrandissement (lait) et l'émergence du tourisme qui a suscité des reconversions (villages-vacances – campings – gîtes – chambres d'hôtes).  
Aujourd'hui, les différentes productions se décomposent ainsi :  
  • Tabac, 3 producteurs soit 3h 50a (25 planteurs et 30 ha en 1985)
  • Lait, 1 producteur avec 400.000 litres de quotas (20 producteurs en 1980)
  • 2 producteurs de vaches allaitantes
  • 1 élevage caprin
  • 1 élevage ovin
  • 4 éleveurs de veaux de boucherie
  • 4 élevages porcins
  • 2 élevages de volailles fermières
  • 1 élevage de canards gras avec transformation à la ferme
         La Surface Agricole Utile est recouverte de prairies et de céréales en partie auto-consommées par les animaux présents sur les exploitations.  

            Les productions de noix et châtaignes :
  Depuis 20 ans les plantations de noyers se sont développées de manière importante, des groupes se sont formés (CUMA) afin de mécaniser la chaîne récolte et de conditionnement (ramasseuses automotrices et stations de lavage).
L'obtention de l'A.O.C. Noix du Périgord ainsi qu'une filière organisée :
Coopérative, négociants (2 sur la commune) permettent à cette production de poursuivre son extension avec sérénité et confiance pour l'avenir.  

En ce qui concerne les vergers de châtaigniers (marrons), l'activité est beaucoup plus marginale, elle se limite à 2 castanéiculteurs.  

De façon plus limitée, nous trouvons également sur la commune un producteur de framboises ainsi qu’une plantation d'asperges.